Sélectionner une page

Image montrant des Grenadiers d’Isone lors d’un repli après un assaut. Pour avoir une couverture visuelle lorsqu’ils quittent leur objectif les Grenadiers utilisent des grenades fumigènes. Les deux Grenadiers à droite de l’image ont une masse dans leurs dos ce qui leur permettent de pouvoir défoncer des portes ou des fenêtres. Celui tout à gauche de l’image à, dans son dos, un fusil à pompe Remington 870, qui peut également servir à casser des cadenas ou serrures, mais qui est principalement utilisé comme arme à courte portée.

Image montrant des Grenadiers mitrailleurs en train de tirer avec une mitrailleuse Browning M2HB de calibre 12,7mm qui se nomme aussi Mg (Mg est l’abréviation de Maschinengewehr qui veut dire mitrailleuse) 64. L’arme a une cadence de tir de 450-600 coups/min. Elle est alimentée par une bande de cartouches et son canon, s’il devient trop chaud, peut-être changé afin de pouvoir continuer à tirer. La mitrailleuse est dotée d’un viseur holographique et d’un pointeur laser rouge/IR (Infrarouge).

Image montrant des Grenadiers d’Isone en train de faire des tirs de couverture afin que d’autres sections puissent se concentrer sur leur objectif sans avoir à se soucier des menaces qui viennent de « l’extérieur » du lieu d’intervention des colonnes d’assaut. Pour garder une puissance de feu supérieure à l’ennemi, les Grenadiers sont armés de mitrailleuses FN Minimi (pour Mini-mitrailleuse) en calibre 5.56mm OTAN et de mitrailleuses Browning M2HB en calibre 12.7mm OTAN. Sur l’image, on observe deux Grenadiers armés chacun d’une LMg 05 (nom qui désigne la FN Minimi en Suisse, LMg est l’abréviation de « Leichtes Maschinengewehr » qui, en français, veut dire mitrailleuse légère) et une Mg 64 (l’abréviation Mg signifie « Maschinengewehr » qui veut dire mitrailleuse en français). On remarque aussi que tous les Grenadiers, sauf ceux qui sont équipés d’une FN Minimi, sont dotés d’un Sig 553, certains ont également dans leur dos une masse qui sert lors de l’effraction dans des bâtiments. Un Grenadier à un fusil à pompe Remington 870 de calibre 12 (attention, le diamètre du canon n’est pas de 12mm, mais de 18.5mm !).

Image montrant l’interception d’un convoi par des Grenadiers. Une fois le convoi immobilisé, tous les occupants des véhicules interceptés sont mis à terre et menottés puis les Grenadiers quittent la zone le plus rapidement possible.

Image montrant un Grenadier explorateur armé d’un fusil d’assaut SIG-553 de calibre 5.56mm OTAN qui est équipé d’une lunette de visée x3 avec, sur le dessus, une mire mécanique. Le Sig Sauer 553 est également doté d’un pointeur laser rouge/IR (Infrarouge, ce qui a pour avantage d’être invisible à l’oeil nu, seuls les combattants équipés de lunettes infrarouges peuvent voir le point IR). Comme arme de poing, il est doté d’un pistolet semi-automatique Glock 17 qui est dans son holster de hanche. Pour communiquer, il est équipé d’une radio SE-151. Dans son sac l’explorateur peut avoir de quoi être en parfaite autonomie pendant environ une semaine et pouvoir observer une cible ennemie sans être vu.

Image montrant un Grenadier d’Isone avec son SG-553 de la marque Sig Sauer. L’arme est munie d’une lunette de visée de la marque Aimpoint et d’un pointeur laser/IR (Infrarouge). Le soldat a, également, un Glock 17 dans son holster de hanche. On remarque aussi son garrot tourniquet CAT (Combat Application Tourniquet) attaché à sa ceinture. Ce CAT permet de stopper la circulation sanguine dans un membre, en attendant de pouvoir être évacué ou pris en charge par une équipe médicale, en cas de grosse hémorragie. Le Combat Application Tourniquet peut-être posé très rapidement et même avec seulement une main ce qui permet au militaire blessé de pouvoir stopper lui-même l’hémorragie le plus rapidement possible. Sur l’image, on voit aussi la radio courte portée SE-151 qui équipe tous les Grenadiers afin qu’ils puissent communiquer entre eux et la masse utilisée lors de l’effraction dans des bâtiments.

Image montrant un Grenadier au CI FS (Centre d’Instruction des Forces Spéciales) d’Isone au Tessin. Ce soldat a comme première arme un Sig Sauer SG-553, avec une lunette de visée de la marque Aimpoint et un pointeur laser rouge/IR (Infrarouge), comme deuxième arme un fusil à pompe Remington 870 calibre 12 (attention, le calibre intérieur du canon est de 18,5mm) et comme troisième arme un pistolet semi-automatique Glock 17 de calibre 9mm.

Image montrant un Grenadier d’Isone lourdement armé d’un lance-roquettes Panzerfaust, d’une mitrailleuse FN Minimi (Mini-Mitrailleuse) et d’un pistolet-mitrailleur Glock 17. Le Panzerfaust est un lance-roquettes muni de roquettes à charge creuse de 110mm de diamètre pour l’ogive et d’un tube de 60mm. Le lance-roquettes d’origine allemande a été conçu comme arme antichar, mais aussi pour pouvoir tirer sur des édifices et a une portée d’environ 200m pour des cibles mobiles et de 250m pour des cibles fixes. Une des caractéristiques, du Panzerfaust 3, est que le tube est à usage unique, seul le dispositif de mise à feu et la lunette de visée sont réutilisables. Le Grenadier est aussi doté d’une autre arme à grande puissance de feu : la FN Minimi (Minimi pour Mini-Mitrailleuse). Cette arme de calibre 5.56 OTAN peut tirer à environ 750 coups/minute et peut être alimentée soit par des bandes de 100 ou 200 munitions soit par des magasins de fusil d’assaut.

Image montrant un Grenadier d’Isone armé d’une FN Minimi (Minimi pour Mini-mitrailleuse) en calibre 5.56 OTAN. Cette arme est dotée d’une lunette de visée de type holographique. Comme arme secondaire, le Grenadier a un pistolet semi-automatique Glock 17. Il est également doté d’un monoculaire ILR (Intensificateur de Lumière Résiduelle) afin de pouvoir se déplacer aussi bien de jour que de nuit.

Image montrant un Grenadier d’Isone en tenue NBC (Nucléaire, Biologique et Chimique). Cette tenue permet de protéger les Grenadiers en cas d’attaque NBC, mais ne permet pas aux militaires de rester longtemps sur la zone contaminée, car leurs tenues ne sont pas totalement hermétiques. Sur cette image, on voit l’élément principal de la tenue de protection individuelle chimique 90 : le masque à gaz NBC avec le filtre de protection 90. Le Grenadier est aussi armé d’un fusil d’assaut SIG-553 doté d’une lunette de visée Aimpoint, d’un magnifier x3 et d’un tube lance-grenades fixé sous le canon de l’arme.

Image montrant un Grenadier d’Isone tireur d’élite avec la tenue de camouflage utilisé lors de l’hiver, quand il y a de la neige. Le Grenadier est armé du fusil de précision Sako TRG 42 de calibre 8,58 mm avec la lunette de visée Schmidt & Bender PMII. Le TE (Tireur d’Elite) peut également tirer de nuit grâce à un ILR (Intensificateur de Lumière Résiduelle) qu’il fixe sur la lunette.

Image montrant deux Grenadiers en train de faire une démonstration de combat au corps-à-corps. On voit un des Grenadiers faire une clé de bras après avoir mis le second Grenadier, qui a tenté de l’étrangler par-derrière, à terre.

Image montrant un Grenadier d’Isone lors de l’interception d’un convoi. Le Grenadier tient en joue le conducteur d’un des 4×4 Mercedes classe G qui jouent le Target, le convoi à intercepter. On voit également, au second plan, un Grenadier en train de sécuriser le périmètre d’intervention de toutes menaces extérieures ainsi qu’un occupant d’une autre Mercedes se faire menotter. Le Grenadier au premier plan est armé d’un SIG-553 avec pointeur laser rouge/IR (Infrarouge) et d’une lunette de visée Aimpoint. A son holster de cuisse, il a un Glock 17 ainsi que son couteau de combat 08 de la marque Victorinox.

Image montrant deux Grenadiers d’Isone en train de faire une démonstration de combat à mains nues. Lors de cette situation, le Grenadier de droite essaye d’attaquer l’autre Grenadier par-derrière. Après l’avoir mis à terre, ce dernier lui fait une clé de bras obligeant l’assaillant à rester couché à plat ventre.

Image montrant un Grenadier tenant en joue un « ennemi » qui a essayé de le désarmer lors d’une démonstration de combat au corps-à-corps. « L’ennemi » a essayé, en voyant le Grenadier, de le désarmer mais ce dernier, formé aux techniques de corps-à-corps, a réussi à le mettre à terre avant de le tenir en joue et de reculer de façons à garder une distance de sécurité entre lui et l’ennemi.

Image montrant un Grenadier en train de tirer avec une FN Minimi (Minimi pour Mini-Mitrailleuse). Cette arme d’origine belge a un calibre de 5.56 x 45mm OTAN et tir à environ 750 coups par minute. La LMg 05 (nom suisse de la FN Minimi, LMg signifie « Leichtes Maschinengewehr » qui veut dire mitrailleuse légère) est alimentée par des bandes de 100 ou 200 munitions, mais peut aussi être alimentée par des magasins de fusil d’assaut. Sur cette image, la FN Minimi est équipée d’une lunette de visée holographique.

Image montrant des Grenadiers explorateurs d’Isone en phase d’infiltration. Les deux explorateurs sont armés d’un Sig Sauer SG-553 avec une lunette de visée x3 ainsi que sur le dessus du viseur une mire de visée et d’un pointeur laser rouge/IR (Infrarouge). Ils sont également équipés chacun d’un baudrier leur permettant de pouvoir descendre en rappel depuis le haut d’une paroi ou, lors de la phase d’infiltration, depuis un hélicoptère. Afin de pouvoir communiquer discrètement entre eux, chaque Grenadier est équipé d’une radio SE-151 ainsi que d’un casque audio, qui ne recouvre qu’une oreille, doté d’un micro.

Image montrant deux Grenadiers explorateurs en infiltration en territoire ennemi. Les quatre explorateurs (deux non-visibles sur l’image) progressent lentement et discrètement tout en observant à 360° degrés autour d’eux afin de repérer d’éventuels ennemis. Sur cette image, on voit le passage de l’angle d’un bâtiment en zone rurale. Ils sont armés chacun d’un SIG-553 de la marque Sig Sauer et tous sont équipés de radios courtes portées afin de pouvoir communiquer entre eux sans devoir faire beaucoup de bruit.

Image montrant l’équipement d’un Grenadier explorateur d’Isone. L’arme principale des Grenadiers est le SIG-553 de la marque Sig Sauer. Le calibre de cette dernière est de 5.56mm OTAN et elle peut tirer à environ 700 coups par minute. L’arme mesure 73 cm avec la crosse dépliée contrairement au SIG-550, qui est plus couramment appelé Fass 90, qui mesure 100 cm. L’arme des Grenadiers est aussi plus légère, car elle pèse environ 3,6 kg contrairement au Fass 90 qui pèse environ 4,5 kg. Un avantage du Sig Sauer 553, c’est qu’il peut être muni d’un garde-main avec plusieurs rails Picatinny (les rails Picatinny sont des rails permettant la fixation rapide d’accessoires sur une arme comme, par exemple, une lunette de visée, un pointeur laser, une lampe tactique, …) ce qui permet de monter plusieurs accessoires sur l’arme, ce qui est nécessaire aux missions des Grenadiers. Sur cette image, l’explorateur a, fixés aux rails Picatinny, une lunette de visée x3 avec une mire mécanique sur le dessus, un pointeur laser rouge/IR (Infrarouge) et une poignée sous le canon. On remarque aussi le pistolet semi-automatique des Grenadiers, le Glock 17, dans son holster de ceinture.

Je remercie pour les photos et les légendes :

swissarmy_spotter

Vous pouvez le joindre à l’adresse Mail :

swissarmy.spotter@gmail.com

Google Translate !!!

SEMPER FIDELIS

Le but de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais que le salaud d'en face meurt pour le sien.

Je vous présente deux Sites Web, le premier est une forme de YouTube du Soldat que vous pourrez trouver à l'adresse ci-dessous.

https://swiss-warriors.ch

Et le deuxième Sites est un réseau social qui nous permettra de faire connaissance afin de revivre des bons moments enssemble dans la simplicité et la camaraderie.

Venez nous rejoindre au groupe Facebook les Grenadiers de Isone qui comporte bientôt 2000 membres :

https://www.facebook.com/groups/lesgrenadiersdisone

You have Successfully Subscribed!

QR Code Funéraire

Immortaliser ceux que vous avez aimés !!!

Je sais qu’il est difficile de perdre une personne que nous avons aimé, mais ce qui est encore plus difficile c’est d’avoir aimé et par la suite oublié cet amour, les souvenirs sont la chose la plus précieuse que nous avons de ces disparus et il est difficile de les garder avec le temps.

Les jours passent, les mois passent, et les années passent, et les souvenirs commencent à nous faire défauts, les images de ces personnes que nous avons aimés deviennent de plus en plus floues, et de plus en plus lointaines.

J’ai eu une idée qui je pense mérite réflexion, et si nous créons un Site Web ensemble sur un être cher disparu, pour l’immortaliser sur le Web, l’immortaliser sur la toile mondiale qu’est internet, la seule preuve la plus durable et immortelle qu’il est jamais existé, la seule preuve qu’il a été aimé, par des amis, de la famille, un conjoint, où encore des enfants.

Mon projet est de réunir des témoignages, réunir des photos , réunir des vidéos, sur ces personnes disparues, et leur rendre ce dernier hommage, qu’elles méritent, en créant un site Web en leur Honneur.

Je créerais un Qr code, un code barre que nous mettrons sur une plaque funéraire, pour ensuite le mettre discrètement sur la tombe.

Comme cela, à chaque fois qu’une personne viendra lui rendre hommage devant sa tombe, nous pourrons avec le téléphone portable, scanner le QR code, scanner le code barre, et être redirigé sur le Site Web, qui rendrait hommage à notre disparu.

Si vous êtes intéressés cliquer sur le lien Ci-Dessous :

https://urim.ch

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This