Sélectionner une page

Devenir Garde

«Courage et fidelité» – cette maxime accompagne chaque garde durant son passage à la Garde Suisse, et bien au-delà. Servir dans la Garde Suisse, c’est servir l’Eglise catholique-romaine ; cela requiert un grand dévouement et une profonde conviction pour se mettre de façon désinteressé au service du Pape. Celui qui rejoint cette troupe forte de 135 hommes doit s’engager pour au moins 26 mois. L’école de recrues pour devenir hallebardier débute deux fois dans l’année : au printemps et en automne.

Responsable du recrutement – Bernhard MessmerBernhard Messmer est né le 5 février 1962 et est originaire de Urnäsch (AG). Il est marié et père de trois enfants.Bernhard Messmer a servi pendant 26 mois au sein de la Garde Suisse Pontificale. Après son passage à la Garde, il débuta une carrière dans un corps de police. D’abord fonctionnaire de police, il devint chef du personnel et de la formation. Diplômé en gestion du personnel, il travailla dans les milieux de l’industrie, de l’administration et des services financiers, avant de fonder sa propre agence de gestion des ressources humaines.Depuis 2012, il est responsable du recrutement de la Garde Suisse Pontificale.

Les conditions

Être catholique pratiquant

Le garde suisse est un catholique pratiquant. Il œuvre quotidiennement au cœur de la Curie Romaine, rencontre continuellement des personnes qui se rendent en pèlerinage sur la Tombe du Prince des Apôtres et participent à des célébrations liturgiques au Vatican. Il est évident que la Garde Suisse représente, par son appartenance et sa pratique religieuse, une « carte de visite » du Saint-Père.

Être citoyen suisse

La nationalité suisse est une condition pour pouvoir entrer dans la Garde, une tradition vieille de plus de 500 ans qui représente un honneur pour la Suisse. Le candidat doit pouvoir s’intégrer au sein du Corps de la Garde et ce dernier désire conserver son caractère typiquement suisse. On attend donc que le candidat nourrisse un attachement particulier pour la Suisse.

Être un homme

La Garde Suisse est un corps militaire exclusivement masculin.

Être célibataire

Au moment d’entrer dans la Garde, le candidat doit être célibataire. Pour pouvoir se marier, le garde doit avoir au moins 25 ans; il doit également avoir servi durant 5 ans et s’engage pour trois années supplémentaires.

L’âge

Lors de l’entrée dans la Garde, l’âge doit être compris entre 19 et 30 ans.

Taille indicative

La taille de référence est de 1,74m.

Avoir une santé irréprochable

Les candidats entrant dans le Corps de la Garde Suisse Pontificale doivent avoir été déjà soumis à des examens médicaux en Suisse, puis doivent se soumettre à un rigoureux examen médical, qui inclut également un test psychologique. Seules les personnes saines peuvent devenir gardes suisses.

Avoir une réputation irréprochable

La personne chargée de la sécurité du Pape doit avoir une réputation irréprochable.

Formation professionnelle

Les candidats doivent avoir terminé un apprentissage CFC ou une maturité.

Avoir terminé l’école de recrues

D’importantes bases sont acquises lors du service militaire comme la camaraderie et le formel militaire. Ces bases sont absolument nécessaires afin d’accomplir nos missions correctement.

S’engager pour 26 mois

Le candidat doit être prêt à s’engager au sein de la Garde Suisse Pontificale pour 26 mois au moins.

 

Mon futur dans la Garde Suisse Pontificale

La formation

La formation des gardes revêt une grande importance. Des conditions en constante évolution requièrent une formation continue aux nouvelles techniques dans le domaine de la sécurité et à la gestion des visiteurs et pèlerins du monde entier.

De manière générale, la formation de base des gardes se déroule en deux parties et dure au total deux mois:

 

Premier mois, Isone, TI

Depuis 2016, les recrues reçoivent une formation intensive, dispensée par la Police cantonale du Tessin, au centre de formation de la Police et de l’Armée Suisse à Isone, TI. Cette école de recrues nouvellement conçue, qui a été organisée pour la première fois à la fin octobre 2016, est désormais composée de deux parties. Tout d’abord, les nouvelles recrues s’envolent pour Rome, où elles doivent subir des examens médicaux au Vatican. Ensuite, elles suivent une formation d’un mois auprès de la Police cantonale tessinoise.

Les thèmes suivants sont abordés:

•    Notions de psychologie et de droit
•    Lutte contre les incendies
•    Premiers secours et soins d’urgence
•    Entraînement au tir
•    Sécurité personnelle
•    Cours d’auto-défense (MDTS) avec techniques de contrainte et d’arrestation
•    Comportement tactique
•    Sport

Pendant la formation, les recrues peuvent profiter de l’expérience et du savoir technique des différents experts, assurant ainsi le professionnalisme dans un contexte toujours plus exigeant.

 

 

Deuxième mois, Rome

A la fin de cette formation, les recrues retournent au Vatican et sont formées durant un deuxième mois au sein du Quartier de la Garde Suisse Pontificale.
Cette formation dispense:

•    La connaissance fondamentale des lieux et des personnes
•    Les connaissances de base de la langue italienne
•    Le formel militaire spécifique à la Garde (les « exercices »)
•    La transposition des missions de protection dans la cadre du Vatican.

Durant les «exercices», les recrues apprennent le salut, la marche individuelle et en formation, les différentes relèves de garde et, naturellement, le maniement de la hallebarde. Les connaissances acquises sont évaluées lors de l’inspection intermédiaire et de l’inspection finale.

Le but du cours intensif d’italien est de permettre aux recrues de communiquer, déjà après peu de temps, avec des phrases simples et de pouvoir suivre une conversation.

Les connaissances des lieux du Palais Apostolique et des collaborateurs des différents organes du Vatican sont contrôlées chaque semaine.

L’apprentissage continu est requis durant toute la période de service ; cela est évalué à travers différents tests et contrôles d’apprentissage (examens du Palais, de Sant’Anna et Chef de Poste). En plus des examens théoriques, un test sportif est prévu un

Procédure de recrutement

Soumission du dossier de candidature

Le candidat à la Garde Suisse Pontificale est soumis à une procédure de sélection en plusieurs étapes: son état de santé, sa réputation (extrait du registre poursuites et casier judiciaire), sa participation à la vie paroissiale ainsi que son état psychique et sa personnalité seront examinés.

Examen du dossier de candidature

Après avoir soumis le dossier de candidature, celui-ci sera examiné et le candidat sera convoqué à un premier entretien, qui comprend une évaluation d’aptitudes, au centre d’information et de recrutement à Glaris. Si le candidat ne remplit pas les conditions nécessaires, un refus lui parviendra.

Entretien individuel et procédure d’examen

Lors de l’entretien avec Bernhard Messmer, responsable du recrutement, il s’agit de comprendre les motivations du candidat, ses valeurs et son attachement à la foi chrétienne. Le candidat reçoit les premières informations importantes et peut poser les questions qu’il juge importantes. L’entretien est suivi d’une évaluation d’aptitudes. Il s’agit d’un test psychologique informatisé qui fournit des informations sur la personnalité et l’état psychique du candidat.

Journée de recrutement

Si cette étape est également passée avec succès, le candidat est convoqué à Zürich pour la journée de recrutement. Lors de cette journée, le Commandant et le Chapelain de la Garde Suisse Pontificale s’entretiendront avec le candidat. C’est lors de cet entretien important qu’il sera décidé si le candidat sera définitivement accepté ou rejeté.

Décision

La décision d’admission et les informations sur la marche à suivre sont envoyées environ deux semaines après la journée de recrutement.

Le séjour de découverte à Rome

Visite de la Garde Suisse Pontificale

Les jeunes hommes âgés de 16 à 19 ans qui ont l’idée de rejoindre la Garde Suisse Pontificale ont la possibilité de venir jeter un coup d’œil dans les coulisses. La vague image de la vie d’un garde suisse à Rome deviendra plus claire durant ces quelques jours et les participants sauront alors ce que cela signifie que de s’engager à servir au sein de la Garde Suisse Pontificale. Les participants auront un aperçu de la vie quotidienne, des missions et de la vie en caserne. Ils expérimenteront ce qui motive les jeunes gardes dans leurs tâches et ressentiront l’esprit irremplaçable de la Garde Suisse.

Les conditions pour participer au séjour de découverte:

–    S’intéresser à servir au sein de la Garde Suisse Pontificale
–    Être un citoyen suisse âgé de 16 à 19 ans
–    Être de confession catholique-romaine
–    Être un homme

Le voyage a toujours lieu au début du mois d’octobre. Le montant à la charge du participant s’élève à CHF 250 et comprend le trajet à Rome, le logement, les repas et l’accompagnement.

Programme du séjour de découverte

1er jour – Le groupe voyage en commun à Rome. L’après-midi, une promenade dans le centre-ville de Rome est organisée, durant laquelle les différents sites touristiques sont explorés. Les participants participent ensuite à la Sainte Messe avec le chapelain, dans la Chapelle de la Garde.

2ème jour – Le matin, le groupe apprend à connaître les quartiers de la Garde grâce à une visite guidée, durant laquelle les différentes lieux sont montrées et les informations intéressantes de la Garde Suisse Pontificale sont expliquées. Après le repas de midi, le groupe visite la Basilique Saint-Pierre.

3ème jour – Toute la journée, le groupe découvre le Vatican, sous la conduite des gardes. Les participants reçoivent de première source les informations qui concernent le service quotidien auprès du Saint-Père.

4ème jour – Chaque mercredi, le Pape invite les pèlerins du monde entier à l’Audience générale sur la Place Saint-Pierre. Les jeunes visiteurs de Suisse auront également la possibilité de prendre part à l’audience. L’après-midi, le groupe aura encore une fois l’occasion de visiter les différents sites de la ville de Rome.

5ème jour – Le groupe rentre ensemble en Suisse.

Candidature

«Votre service est un témoignage authentique, parce qu’il exprime concrètement le désir de se donner à une tâche importante et exigeante. Servir dans la Garde Suisse Pontificale signifie vivre une expérience où se rencontrent le temps et l’espace de manière particulière. Rome est riche d’innombrables monuments et lieux historiques et artistiques qui manifestent la grandeur de sa culture et de son histoire. Cependant, cette ville n’est pas seulement un grand musée, mais un carrefour de touristes et de pèlerins qui viennent de tous les coins du monde. Par votre service particulier, vous êtes appelés à donner un témoignage chrétien, serein et joyeux, à tous ceux qui arrivent au Vatican pour visiter la Basilique Saint-Pierre et pour rencontrer le Pape. Vivez intensément vos journées! Soyez solides dans votre foi et généreux dans l’amour envers les personnes que vous rencontrez.»

Pape François

Voilà j’ai terminer la présentation des Garde Suisse Pontificale et si vous voulez en savoir plus et que vous voulez poster votre candidature et bien je vous invite à aller visiter le Site Web Officiel des gardes Suisse en cliquant sur le lien ci-dessous.

Je vous remercie de votre visite, je vous souhaite une bonne journée et à bientôt.

Google Translate !!!

SEMPER FIDELIS

Le but de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais que le salaud d'en face meurt pour le sien.

Je vous présente deux Sites Web, le premier est une forme de YouTube du Soldat que vous pourrez trouver à l'adresse ci-dessous.

https://swiss-warriors.ch

Et le deuxième Sites est un réseau social qui nous permettra de faire connaissance afin de revivre des bons moments enssemble dans la simplicité et la camaraderie.

Venez nous rejoindre au groupe Facebook les Grenadiers de Isone qui comporte bientôt 2000 membres :

https://www.facebook.com/groups/lesgrenadiersdisone

You have Successfully Subscribed!

QR Code Funéraire

Immortaliser ceux que vous avez aimés !!!

Je sais qu’il est difficile de perdre une personne que nous avons aimé, mais ce qui est encore plus difficile c’est d’avoir aimé et par la suite oublié cet amour, les souvenirs sont la chose la plus précieuse que nous avons de ces disparus et il est difficile de les garder avec le temps.

Les jours passent, les mois passent, et les années passent, et les souvenirs commencent à nous faire défauts, les images de ces personnes que nous avons aimés deviennent de plus en plus floues, et de plus en plus lointaines.

J’ai eu une idée qui je pense mérite réflexion, et si nous créons un Site Web ensemble sur un être cher disparu, pour l’immortaliser sur le Web, l’immortaliser sur la toile mondiale qu’est internet, la seule preuve la plus durable et immortelle qu’il est jamais existé, la seule preuve qu’il a été aimé, par des amis, de la famille, un conjoint, où encore des enfants.

Mon projet est de réunir des témoignages, réunir des photos , réunir des vidéos, sur ces personnes disparues, et leur rendre ce dernier hommage, qu’elles méritent, en créant un site Web en leur Honneur.

Je créerais un Qr code, un code barre que nous mettrons sur une plaque funéraire, pour ensuite le mettre discrètement sur la tombe.

Comme cela, à chaque fois qu’une personne viendra lui rendre hommage devant sa tombe, nous pourrons avec le téléphone portable, scanner le QR code, scanner le code barre, et être redirigé sur le Site Web, qui rendrait hommage à notre disparu.

Si vous êtes intéressés cliquer sur le lien Ci-Dessous :

https://urim.ch

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Shares
Share This