Sélectionner une page

C’est quoi la Légion Étrangère ?

La Légion étrangère est un corps de l’Armée de terre française disposant d’un commandement particulier et comportant plusieurs subdivisions d’arme : infanteriecavaleriegénie et troupes aéroportées. La Légion est également indépendante du point de vue de son recrutement1.

Créée en 1831 pour permettre l’incorporation de soldats étrangers dans l’Armée française2, jusqu’à la fin de la guerre d’Algérie en 1962, elle fait partie du 19e corps d’armée, communément appelée sous le vocable d’armée d’Afrique3,4,5. On peut dire qu’elle est en quelque sorte récréée car elle hérite des traditions de l”ancienne Légion” : il existait une Légion italique, une Légion des Francs du Nord, une Légion polonaise, une Légion portugaise et une Légion irlandaise. En 1805, des unités étrangères hétérogènes désormais seront créées : le régiment de la Tour d’Auvergne, le régiment d’Isembourg, le régiment de Prusse et le bataillon d’Irlande. Elles deviendront, en 1811, les quatre premiers régiments étrangers. Pendant les Cent-Jours, leur nombre sera doublé. En 1815, ces huit régiments étrangers de la Grande Armée formeront par ordonnance royale la Légion royale Étrangère. Puis au gré de son démembrement, en 1818, la Légion royale devient la Légion de Hohenhole avant de décliner en 1821 pour devenir le régiment de Hohenhole du nom de son chef, le prince Louis Aloy d’Hohenhole-Waldenburg-Bartenstein, un maréchal français de nationalité autrichienne. Ce régiment est dissous le 5 janvier 1831 mais le 10 mars de la même année une nouvelle ordonnance royale fait ressusciter de ses cendres la Légion Étrangère pour armer l’Armée d’Afrique déployée en Algérie6.

L’engagement à la Légion est réservé aux hommes dont l’âge est compris entre 17 et 39,5 ans7 (dérogation possible) et a compté depuis sa création et jusqu’en 1963 plus de 600 000 soldats dont une majorité d’Allemands, suivi de trois fois et demie moins d’Italiens, puis de Belges, mais aussi de Français, d’Espagnols et de Suisses. De nombreuses autres nationalités sont représentées, comme les ressortissants des pays d’Europe de l’Est et des Balkans, majoritaires dans les années 2000. De nos jours, c’est le prestige de ce corps d’élite qui suscite leur candidature à l’engagement. Cet attrait et, dans le passé, les soubresauts historiques (conflits mondiaux, crises économiques ou politiques), ont contribué à un recrutement plus spécifique : Espagnols à l’issue de la guerre d’Espagne, Allemands après 1945, Hongrois en 1956.

Les légionnaires, surnommés également les képis blancs, de la couleur de leur coiffe, blanchie sous le soleil, ont acquis leur notoriété lors des combats menés sur les champs de bataille du monde entier, notamment dans le cadre des conquêtes coloniales, des deux guerres mondiales, et des guerres d’Indochine et d’Algérie. La Légion est une unité combattante qui intervient partout dans le monde. Si sa principale mission est le combat, elle participe également à des missions civilo-militaires de protection des populations, de maintien de la paix ou de coopérations au profit des gouvernements étrangers liés à la France par des accords.

Les traditions à la Légion étrangère constituent un ciment pour ce corps qui se traduisent à travers les détails vestimentaires, les emblèmes et symboles spécifiques, les chants et musiques, et enfin par ses fêtes particulières. Son image auprès du grand public et des artistes est à l’origine de nombreuses œuvres dans tous les domaines : musique, cinéma, peinture, sculpture et littérature. Le code d’honneur du légionnaire dicte la conduite de ces hommes au quotidien, en temps de guerre comme en temps de paix.

SEMPER FIDELIS

J’avais faim, j’avais froid et j’étais fatigué.

Et du chaos une petite voix vin a me dire: souris et sois heureux, car cela pourrait être pire.

Alors j’ai souris, j’ai été heureux, et se fut pire!”

Bonjour à tous ;

Je vous remercie de votre visite et espère que mon site Web les Grenadiers d’Isone vous a plu et j’aimerais vous proposer de venir nous rejoindre sur deux autres Sites Web.

Je vous propose deux réseaux sociaux sur le thème des Grenadiers et l’Armée en général où dessus nous pourrons nous rejoindre afin de faire connaissance et nous rappeler le bon vieux temps.

Le premier que je vous propose est un réseau social privé Swiss Warriors que j’ai réalisé avec plaisir pour vous afin de ne plus être que sur Facebook et avoir plus de liberté.

Voici ci-dessous le lien qui vous rédigera sur le réseau social privé des Grenadiers d’Isone :

https://www.swisswarriors.ch

Et le deuxième est un groupe Facebook les Grenadiers d’Isone qui comporte à l’heure actuelle plus de 2200 membres et qui existe depuis plus de 8 ans.

Dessus nous pourrons partager nos meilleurs souvenirs sur notre expérience militaire à Isone et faire de belle rencontre entre anciens, présent et future Grenadier afin de raviver la flamme qui habite chacun d’entre nous.

Voici ci-dessous le lien qui vous rédigera sur le groupe les Grenadiers d’Isone :

https://www.facebook.com/groups/lesgrenadiersdisone

A tous je vous souhaite une bonne journée et à Bientôt.

SEMPER FIDELIS

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This